12718377_10209088543394328_5099090200499356636_n

 

resume1

Geoffrey Webb est en train de se faire braquer sur un parking. Et cette situation lui convient bien, il en redemanderait même. À son agresseur, il propose un marché : empocher les trois mille dollars qui se trouvent dans son portefeuille, le dépouiller de tout s’il le faut, en échange de cinq heures de voiture jusqu’à Little Rock, en Arkansas. Webb a besoin de se confesser. Ce braquage et ce pistolet pointé sur lui, il les mérite. Et il est prêt à expliquer pourquoi.

resume

 

J’ai trouvé ce roman en occasion il y a déjà un bout de temps, il me tentait beaucoup mais pourtant je l’ai laissé trainé. Merci à Léa Touch Book et son challenge autour des romans des éditions Gallmeister qui m’a permis de le lire enfin.

Et je n’ai absolument pas été déçue. J’ai commencé en début de soirée, pour le terminer très rapidement, en à peine 2/3h. J’ai été happée par cette confession. Oui, cette confession. Un homme se fait braquer, mais réussi à embrigader le braqueur : "je vous donne de l’argent, mais avant vous venez avec moi dans cette voiture, et vous m’écoutez."

Et nous voici donc à écouter l’homme, Geoffrey Webb, raconter sa vie, et particulièrement la partie de sa vie où il a habité à Church Street pour y travailler à l’église. Un jeune qui pense que la religion est un métier très rentable.  

C’est un personnage qui n’a rien de spécial : il veut se faire de l’argent facilement, sortir avec la fille du pasteur (son « patron »)… Les évènements s’enchainent et je ne vais pas en révéler plus, mais on peut dire que les choses ne vont pas en s’améliorant et tout va très vite.

C’est un récit court, intense, noir, et haletant. Une véritable descente en enfer pour le personnage. Tout se passe très vite, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer lors de cette lecture. Très prenant : lu d’une traite, et j’ai  vraiment très apprécié ma lecture.