IMG_20150818_195610

Les talons hauts rapprochent les filles du ciel, d'Olivier Gay 

 

CaptureK

Capturev

CaptureC

Après avoir découvert Le noir est ma couleur, je souhaitais découvrir les autres romans d’Olivier Gay. Un challenge m’a permis de le faire avec ce roman policier.

Ce qui m’a plus dans ce roman, c’est que le style est simple, mais accrocheur. Et c’est ce que j’aime dans le plume d’Olivier Gay. Avec simplicité, et quelques touches d’humour, il nous écrit un roman policier qui retient notre attention. Par son intrigue et ses personnages.

Fitz, est un jeune homme de la « night ». J’ai découvert un univers que je ne connais pas (et non, les boites de nuit et soirées de ce genre ce n’est pas pour moi ^^). C’est un personnage qui au début m’a donné l’impression qu’il n’en avait rien à faire de la vie : pas d’avenir, et il le sait, petit revendeur de drogue le weekend, la semaine à jouer en ligne sur internet, beau gosse qui drague à tout va les filles… Vraiment pas le genre d’homme qui était fait pour me plaire. Plutôt agaçant. Et enfin de compte, plus j’avançais dans ma lecture, plus son personnage me plaisait. Je ne sais pas, sa personnalité s’est développé et j’ai apprécié son côté « enquêteur », qui veut savoir qui tuent. Je me suis attaché à lui.

L’intrigue n’a rien d’originale mais est sympathique : Fitz se retrouve mêlé à une enquête qui piétine. Son ex, flic, le fait chanter, et il n’a pas le choix de l’aider. Retrouver qui tue ces filles qui passent leur weekend en boite ? Un poil « trop facile » quand même je trouve. Pour quelqu’un qui n’est pas du métier, j’ai trouvé que Fitz trouvait (trop ?) facilement les réponses et les indices. Et la fin, qui manque peut-être d’originalité.

Malgré tout, un roman qui se lit bien, un personnage attachant malgré lui, les ficelles sont faciles, mais le style de l’auteur agréable.