12540609_1028842260507361_5762850865355670475_n

resume1

Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin... Difficile dans ces conditions de reprendre du service. Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Amateur d'énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance. Et certainement pas prêt à s'arrêter là. Pour Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l'entraîner au plus profond de l'âme humaine : celle du tueur... et la sienne.

resume

 

On le retrouve 6 ans après Train d’enfer pour ange rouge. Un début triste pour le commissaire Sharko... Après ce qu’il a vécu, les horreurs continuent. Et pas seulement dans sa vie perso, mais aussi au travail.

Et oui, la vie ne s’arrête pas et Sharko doit continuer de traquer les monstres, ces psychopathes qui tuent selon un « idéal » personnel. On commence donc une enquête avec une femme assassinée, nue, rasé de la tête aux pieds, et avec des papillons sur le corps. Voilà, c’est une enquête qui grouille de bêbêtes, et pas que des papillons. Tout ce qui est désagréable, tout ce que je n’aime pas. Moi, les insectes, ce n’est vraiment pas mon truc, rien que pour ça, j’en ai frissonné pas mal. Pourtant on est à fond dedans du début à la fin. On veut comprendre. On veut savoir qui est ce tueur, pourquoi il tue…

Mais surtout, on veut comprendre ce qu’il arrive à Sharko, parce qu’il se passe des choses bizarre autour de Sharko, ses collègues essaient de le prévenir, mais ils ont aussi du mal à le voir. L’auteur nous distille les éléments au fur et à mesure, et on n’a nous aussi du mal à s’en rendre compte. Mais quand on commence à comprendre, c’est juste WAHOU ! Et la fin !! Mais la fin quoi !! J'ai halluciné !! 

Ca donne trop envie de savoir la suite des aventures de Sharko. Presque j’ai envie de passer direct à Syndrôme E pour savoir ce qu’il va lui arriver. Mais non, je vais résister, et découvrir Lucie Hennebelle avant de découvrir leur rencontre.