13633455_10210321469576712_382104261_o

 

resume1

Sans le sou, en charge de ses petits frère et soeur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?

resume

J’ai découvert cette série au hasard, et je me suis laissée tenter par le côté steampunk. J’ai bien aimé ce premier tome que j’ai trouvé très sympathique.

L’histoire est assez classique je trouve, la jeune femme fuit un sang bleu de « la haute sphère » de Londres, et se cache avec son frère et sa sœur dans un quartier où règne Blade, un sang bleu renégat. On devine assez rapidement que même si Honoria, jeune femme innocente, polie et élevée pour vivre avec les plus riches, repousse Blade, le rebelle musclé, chef du quartier sombre, il va se passer quelque chose en eux. 

C’est une romance prévisible, mais l’univers stempunk et bit-lit m’a pas mal plu. Certains détails sont pour ma part pas assez développés, mais je suis intriguée donc je pense que je lirai la suite pour en apprendre plus sur ce virus, ce vaccin, et ces différentes strates de cette société fantasy londonienne au 19ème siècle.