13898329_10210550714987704_1894934381_o

resume1

Imaginez… Vous roulez en pleine nuit avec votre meilleur ami, tous feux éteints. Devant vous, un champ d’éoliennes désert. Soudain le choc, d’une violence inouïe. Un corps gît près de votre véhicule. À ses côtés, un sac de sport. Dedans, deux millions d’euros, à portée de la main. Que feriez-vous ? Vigo et Sylvain, eux, ont choisi. L’amitié a parfois le goût du sang : désormais le pire de leur cauchemar a un nom… La Bête.

resume

Dans la suite logique de ma découverte de cette série de Franck Thilliez qui met en scène deux personnages récurent, c’est avec ce roman que je devais continuer. Après 2 tomes où l’on découvre Frank Sharko, un personnage détruit moralement, j’ai fait la connaissance de Lucie Hennebelle. Une femme bien mystérieuse.

Brigadier à la police de Lille, Lucie doit jongler entre son travail (trop de paperasse et pas assez de terrain) et sa vie de jeune maman célibataire (des jumelles qui ne lui laisse aucun répit). Jusqu’au jour où en manque d’effectif la voilà propulsé sur une enquête : des meurtres sanglants, des mises en scène glauques, un tueur sombre. Bref, elle va pouvoir réaliser sa passion : essayer de deviner ce que pense le tueur !

Lucie est un personnage mystérieux : elle cache des choses au fond d’un placard. On comprend qu’elle n’a pas dû avoir un passé très heureux. Elle aime tout ce qui est crime sanglant, tueur en série, criminologie… Je suis très intriguée de continuer la série pour en apprendre plus sur elle et découvrir ses sombres secrets.

L’enquête en elle-même est très bien ficelée et très addictive : on se pose beaucoup de question, comme Lucie, pour comprendre les motivations du tueur. Il ne faut pas avoir peur de certaines descriptions particulièrement glauque. Et la fin assez sordide montre à quel point l’auteur n’a pas peur d’aller au plus profond de la noirceur de l’âme humaine.