13615310_1139023039489282_2907326405751384408_n

 

resume1

Après avoir tiré le prince Devoir des griffes des Fidèles du prince Pie et l'avoir ramené sain et sauf auprès de sa mère, au château de Castelcerf, Fitz, toujours dissimulé sous le nom de Tom Blaireau, croit avoir terminé sa mission.

Il songe à regagner sa chaumière isolée pour y reprendre l'existence tranquille de ses quinze dernières années. C'est sans compter avec la reine Kettricken et son conseiller, Umbre, qui lui demandent instamment de rester pour enseigner l'Art au prince. Il accepte finalement cette nouvelle mission. S'y ajoute bientôt la charge de surveiller la délégation d'Outre-mer qui escorte la fiancée du prince et semble poursuivre des visées secrètes.

Tandis que la guerre civile menace le royaume des Six-Duchés à cause des Fidèles du prince Pie qui demeurent dangereusement insoumis, Fitz, toujours prêt à défendre la cause du royaume, doit se démultiplier.

resume

A chaque fois que je lis un tome de cette série, je me pose la même question : mais pourquoi j’ai attendu aussi longtemps entre chaque tome ?

Non mais cette série fait partie de mes séries préférées ! A chaque nouveau tome il se passe quelque chose qui me surprend, et ça j’adore ! Ici, ça a un rapport avec Les aventuriers de la mer.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, il faut lire entre le tome 6 et le tome 7 de L’assassin royal, la série des Aventuriers de la mer. Ce n’est pas « obligé », mais si je pouvais vous conseiller quelque chose, c’est bien de le faire !

Rien qu’après cette lecture, et les surprises que l’auteure nous réserve, j’ai eu envie de relire Les aventuriers de la mer sous un nouvel œil. Quel plaisir de revoir certains personnages, « d’avoir des nouvelles » de Terrilville, et d’apprendre certaines choses que je ne m’imaginais pas !

 

/ !\ Risque de spoiler / !\

Mais la vie à Castelcerf ne se résume pas seulement à ces surprises. Fitz doit gérer de nouveaux soucis dans sa vie : il a des devoirs envers la reine et le prince, son fils adoptif n’est plus le sage enfant qu’il a élevé à la campagne, sa tristesse suite à la perte d’un être proche, et surtout l’Art et le Vif sont encore une fois au centre de sa vie.  

 

J’approche de la fin de ce cycle, et je me pose de plus en plus de questions. Je me programme rapidement le tome 10 !