13232869_1102594339798819_5703118812657207218_n

 

resume1

Fleur vérifia sur son téléphone : son père ne lui avait laissé aucun message. C'était curieux, ces trois appels successifs. Pourtant, elle décida de faire la morte. La morte... Une étrange façon de parler, à bien y réfléchir. Et glaçante, quand on l'associait aux coups de fil du commissaire Markowicz. Son père. Pour qui le pire était toujours sûr.

resume

Je remercie les éditions Casterman et Babelio pour ce roman.

Je lis très peu de roman policier jeunesse car j’ai souvent l’impression que ça ne va pas assez loin. Mais il faut dire que je lis beaucoup de thriller dur, assez glauque et sombre… Mais quand babelio m’a proposé ce livre en masse critique, j’ai voulu tenter ma chance, pour voir ce qui se fait dans le genre en jeunesse. Et j’ai été agréablement surprise par ce roman.

Les personnages que met en scène l’auteur sont attachants, un groupe soudé d’hommes et de femmes atypiques. On se retrouve dans un univers où une équipe particulière mis en place pour traquer « les goules » : des policiers qui ne sont pas à la retraite, mais dont les états de services ne sont pas tous blancs, doivent traquer et mettre en sécurité les goules pour éviter une infection de masse.

Sauf qu’une enquête va les dérouter car un meurtre qui a l’air prémédité remet en question les crises des goules et Markowicz et son équipe vont essayer de comprendre ce qu’il se passe.

Pour ma part j’ai trouvé ce roman orignal, de part le style de l’auteur et de part son histoire, avec une intrigue qui tient la route. Je me suis prise à tourner les pages et être intéressée par ce que je lisais. Un brin de suspense très agréable. Je me suis prise d’affection pour Markowicz et son équipe, et malgré le côté jeunesse du roman, il y a des moments assez touchants et dure.

Je pense que ce roman peut vraiment plaire aux jeunes ados qui veulent commencer à lire des romans de type thriller avec du suspense, et une histoire originale qui donne envie de connaître la suite.