13179212_1098157010242552_445483427723215167_n

 

resume1

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper. À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : « Vous devez tuer pour vivre. » Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale.

Les enlèvements se répètent. Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée. Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

resume

Un roman que l’on voit partout sur les blogs et les réseaux en ce moment. Notamment grâce à la sortie poche de celui-ci et la sortie de sa suite. J’ai craqué et je l’ai lu en LC avec Marine de Nbs Lectures.

Ce roman a la particularité d’être un page turner grâce à ces chapitres courts qui donnent du rythme au roman et qui se lit donc très facilement. Je l’ai dévoré en moins de 24h tellement j’ai été prise dans l’histoire.

L’intrigue est assez classique pour ce genre : une flic qui a monté les échelons rapidement grâce à ses compétences et qui a un passé sombre. Des meurtres un peu particuliers : deux personnes se retrouvent enfermés dans une pièce, (ou une piscine de 4m de profondeur, un puits…) et pour en sortir, il faut que l’un des deux tuent l’autre.

Mais bien que classique, on a envie de savoir et comprendre : qui est derrière tout ça ? Quel Rapport avec Helen ? C’est une enquête prenante, et je tournais les pages sans même m’en rendre compte. Le dénouement est aussi sans grande surprise, mais c’est tout de même une fin qui tient la route.

Après cette lecture, je suis triste que la suite vienne seulement de sortir car il va falloir attendre avant d’avoir le format poche. J’ai très envie de retrouver les personnages pour lesquels je me suis attachée tout au long du roman.