13015247_1089279187797001_3487110956365333304_n

resume1

« Tu l'as laissée mourir... » Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l'homme qui l'interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire... Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu'un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d'une chambre d hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s'est donné la mort un an plus tôt. Quelqu'un veut le voir reprendre du service... ce qu'il va faire, à l'insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n'étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l'obscurité certains secrets refusaient de mourir ? Non, n'éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire...

resume

J’ai lu ce livre avec Marine, du blog Nbslectures (on n’arrête pas les LC ensemble, j’adore).

J’ai lu le tome 2 il y a deux ans, alors je peux vous dire que pour me souvenir de tout ce qu’il s’est passé, c’est chaud. Marine m’a rappelé certains détails car elle a lu Le cercle il a n’y a pas longtemps.

Christine, une femme à qui tout réussi va recevoir une lettre anonyme le soir de Noël, cette lettre est la lettre d’adieu de quelqu’un qui va se suicider. Mais qui ? Quand ? Comment ? Où ? Le lendemain elle reçoit un appel à la radio, en direct durant l’émission qu’elle anime qui lui reproche de n’avoir rien fait. Et là, ça va être la descente aux Enfers. Manipulée, droguée, elle va se retrouver dans une machinerie contre elle : tout l’accuse d’être folle et d’inventer tout ce qui lui arrive. Comment s’en sortir ?

Et de l’autre côté on retrouve le commandant Servaz, qui est en congé maladie dans une maison de repos pour flic. Il reçoit lui aussi un paquet anonyme avec une clé d’une chambre d’hôtel, une photo… On veut qu’il enquête, mais il ne sait pas comment commencer.

On sait qu’il y a un lien entre les deux, mais on ne le voit pas, on ne sait pas quand ni comment les intrigues vont se recouper. Avec Marine, on s’est fait nos théories tout le long du roman au fur et à mesure que les indices arrivaient. On a été vite prise dans l’enquête et avec l’envie d’en savoir plus (même si pour ma part j’ai trouvé le début un peu long à se mettre en place – mais il faut dire que j’ai été 2 jours à ne pas pouvoir lire beaucoup, je pense que ça joue). Mais au final, un page turner qui nous emmène à une fin surprenante. Je me suis complètement trompée dans mes théories (et ça j’adore).

J’ai adoré et j’ai déjà hâte de retrouver Servaz dans un prochain épisode, si prochain il y a !