12963900_1080673535324233_7603607833133089961_n

resume1

Dans la majestueuse cité portuaire de Liavek, les habitants reçoivent une dose de « chance » chaque année, le jour de leur anniversaire. La plupart des gens ne peuvent utiliser ce pouvoir, seuls les sorciers ont appris à le manipuler, souvent à leur propre profit. Kaloo, une jeune orpheline, sent qu’elle pourrait apprivoiser et développer sa « chance », mais comment faire alors qu’elle ignore sa date de naissance ? Taraudée par cette question, elle consulte un mage pour tenter de lever le voile sur ses origines. Commence pour elle une quête initiatique qui l’emmènera sur des sentiers dangereux. Certains mystères devraient rester dans l’ombre...

resume

Avec moi les recueils de nouvelles, soit ça passe, soit ça casse… Je n’arrive jamais à m’attacher aux personnages, ou à l’intrigue qui est trop rapide, pas assez développée… Mais ici la construction des nouvelles m’a surprise et pour le coup, j’ai aimé.

Liavek c’est un univers fantasy où plusieurs auteurs ont pu y faire vivre leurs personnages et leurs intrigues. C’est un pays où la magie présente est sous forme de « chance ». Chaque jour de leur anniversaire, les personnages doté de magie, reçoivent « de la chance », et à eux de s’en servir ou pas. Les plus doués ont la capacité de mettre leur chance/leur magie dans un objet qui ensuite leur permettent de s’en servir quand ils en ont besoin.

Ce qui est intéressant dans ce recueil c’est que ces 5 nouvelles sont en liens entre elles, et je dirais même, elles forment une seule histoire. On pourrait presque enlevé les titres de chaque nouvelles.

Ici on a affaire à Dashif, un comte qui a une réputation (mérité) d’homme violent. Et à Kaloo, jeune fille d’aubergiste, qui ne sait pas quand elle est née, donc qui n’a jamais pu se servir de sa chance. L’intrigue qui va se construire autour de ses personnages est captivante : comment deux personnages qui n’ont rien à voir, vont se rencontrer ?

J’ai été attiré par ce recueil avant tout grâce à aux auteurs, et surtout Megan Linholm, qui n’est autre que Robin Hobb (L’assassin royal et Les aventuriers de la mer). Je suis assez curieuse de cet univers et même si les autres nouvelles n’ont aucun rapport entre elles, ni avec celles de ce recueil, j’aimerai bien découvrir ce que ces auteurs ont pu écrire sur Liavek.