12745648_10209023255802179_9030902266102075398_n (1)

 

resume1

Sous le vernis d'un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l'air d'y toucher. Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l'humour sont les seules convenances qu'elles reconnaissent... Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c'est forte d'une telle indépendance qu'il faut souhaiter au mari d'être à la hauteur ! A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.

resume

 

J’aime tout ce que j’ai pu lire de Jane Austen. J’aime son style, ses histoires et ses personnages. Ce roman est comme les autres : un petit plaisir de lecture.

Pourquoi petit ? Parce qu’il est trop court. Je l’ai dévoré en une soirée, et j’ai trouvé que l’histoire de Anne et Frédérick était moins développé que tous les autres romans que j’ai déjà lu.

Anne est la petite dernière de trois sœurs qui vivent avec leur père. Anne n’est pas la fille que son père aurait voulue, et la laisse au bon soin d’une voisine qui lui donne des conseils et est une bonne amie. C’est ce qu’il s’est passé il y a 8 ans, quand Anne est tombée amoureuse de Fréderick. Lady Russel lui a déconseillé cette relation. Oui, mais voilà, 8 ans après, ils se retrouvent et se rende compte que les sentiments sont toujours intact.

Malgré les côté toujours je t’aime mais tu n’as pas de situation alors ce ne sera pas un bon mariage, Jane Austen arrive à mettre dans ses romans de l’amour, et du romantisme comme je l’aime. Comment ne pas succomber aux charmes des personnages ? Et du paysage ? Un pays et une époque qui me fait toujours rêver.

C’est vraiment dommage que ce roman est plus court, et donc moins détaillé dans la relation des personnages. J’ai peur de ne pas m’en souvenir très longtemps. Il sera surement relu un jour pour me remémorer cette très belle histoire.