IMG_20160101_080931_20160106222044042

qlskd

 

Ce roman, mais ça faisait trop longtemps qu’il me faisait envie. J’aime tous ce qui se passe au 19ème siècle, dans tous les genres confondu : classique, steampunk, même les romances, alors un roman policier ne pouvait que me plaire.

Dans ce roman on rencontre Elizabeth Martin, qui arrive de sa compagne à Londres, pour servir de dame de compagnie à Mrs Parry, une riche veuve. Sauf que voilà, pour cette première semaine qu’elle va passer chez Mrs Parry, elle va découvrir certaines choses, notamment au sujet de la dame de compagnie qui l’a précédé et que l’on vient de découvrir morte.

J’ai adoré me retrouve dans ce Londres de 1864, j’ai vraiment eu l’impression d’y être et de me promener avec Lizzie. De découvrir comme elle la ville. La plume de l’auteur a très bien su retranscrire le « style de l’époque », et j’ai vraiment été prise dans ce roman.

L’histoire est aussi très intéressante : on va de découverte en découverte. On apprend des choses sur cette famille, on se rend compte que tout n’est pas dit, que les murs ont des oreilles : on devrait écouter plus souvent les domestiques car ils sont au courant de beaucoup plus de choses que l’ont peut croire. L’enquête va très bien avancer et je peux dire que pour moi le coupable fut une surprise.

Et les personnages : Lizzie est franche et sincère, elle ne cache pas ses émotions. Ce qui peut lui valoir des « ennuis de bienséance ». Et c’est ce qui amène de la fraicheur à cette société bourgeoise pleine de convenance.

Mais j’ai aussi beaucoup aimé Benjamin Ross, qui ont va l’apprendre connait déjà Lizzie. Je trouve ces deux personnages attachants, et j’ai hâte de savoir comment va évoluer leur relation.

Pour finir, je conseille ce roman qui est pour moi une réussite : tant au niveau du style que de l’histoire.