l-assassin-royal,-tome-6---la-reine-solitaire-103932

L'assassin royal, tome 6, de Robin Hobb 

La reine solitaire

 

CaptureK

Capture5

 

CaptureC

Pour la LC de Naramaya, je poste cette chronique en Aout, mais j’ai lu ce livre en mai. Je l’ai lu plus tôt pour lire entre le tome 6 et le tome 7 Les aventuriers de la mer. Mais pour rester dans la chronologie de la LC je poste seulement maintenant ma chronique.

Encore une fois, arrivé au tome 6, pour faire une chronique ça risque d’être difficile, donc je préviens :

/ !\ Attention risque de spoilers

Toujours dans la continuité, on retrouve les personnages là où on s’est arrêté à la fin du tome 5. Même si le premier chapitre a semé la confusion dans mon esprit. Je me rappelais avoir quitté le groupe sur la route d’Art, et je retrouve Fitz seule, dans une ville « vide » de toute vie. Mais ensuite tout est expliqué et je retrouve mes repères.

L’Art est toujours omniprésent dans ce roman, c’est l’Art qui est le lien de tout ! L’Art et le Vif. Le pouvoir d’Art de Royal est immense, et douloureux, physiquement et psychiquement. C’est un tueur ! Il faut l’arrêter ! Et pour réussir à sauver le monde de Royal, il faut retrouver les Anciens, coûte que coûte. Fitz et les autres, vont devoir unir leur force, et leurs âmes dans cette quête. Vont-ils y arriver ? Comment vont-ils faire ? Et si les efforts qu’ils mettent en œuvre ne suffisent pas ?

J’ai été de surprise en surprise avec ce dernier tome du premier cycle de L’assassin royal. Les personnages ont une force extraordinaire, et je ne parle pas seulement d’une force physique, mais aussi un mental ! Quand on voit ce qu’ils font pour sauver le Royaume des Six-Duché, je suis sur les fesses. Chaque personnage m’a plu et touché. 

La fin m’a surprise, je ne m’attendais pas à une vrai fin, je pensais avoir une coupure comme dans les tomes précédents, et que j’aurai arrêté au milieu d’une action pour commencer Les aventuriers de la mer, et reprendre là où on s’est arrêter. Mais en fait j’ai appris ensuite, que c’est bien une vrai fin, et que le tome 7 commence bien plus tard. C’est bien un cycle de terminer.

Je suis très contente d’avoir découvert cette série.