IMG_20150731_185812

Invisibilité, de David Levithan et Andrea Cremer 

Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu'au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais.

 

Mon avis :

Je remercie les éditions Michel Lafon et Livraddict pour ce partenariat.

J’avais très envie de lire ce livre, je trouvais le résumé intrigant, et la couverture très belle. Il ne m’en faut pas plus pour avoir envie de lire un livre. Alors quand j’ai vu ce partenariat, je me suis lancée.

Comme je le disais le résumé est intrigant : un jeune homme est invisible depuis toujours, et un beau jour sa nouvelle voisine peut le voir. C’est ce qui m’a beaucoup intéressé ce côté « fantastique » de l’histoire. Comment peut-elle le voir ? Que va-t-il se passer ? Va-t-il redevenir visible ? Enfin de compte, j’ai un avis assez mitigé de ma lecture.

Tout d’abord, les personnages. Je ne me suis pas tant que ça attaché à Stephen et à « son problème » d’invisibilité. Je n’ai pas ressenti sa solitude du début, quand il explique comment il a vécu durant son enfance et son adolescence. Je n’ai pas réussi à être triste pour lui quand il aurai fallu l’être. Par contre, Elisabeth, m’a bien plu. Elle arrive à New York, et découvre en son voisin une possibilité de se reconstruire après ce qu’il s’est passé dans son ancienne ville. Mais elle découvre aussi autre chose, de plus important, et de plus inquiétant.

Laurie, le frère de Elisabeth, est un personnage fort, qui après ce qu’il a traversé a réussi à remonter la pente et à aller de l’avant. Il est très protecteur de sa sœur, et veut son bonheur.

Ensuite l’intrigue : l’idée m’a beaucoup plu. Mais j’ai trouvé ça « brouillon ». Au début il fallait s’occuper de Stephen, ensuite de la découverte des pouvoirs d’Elisabeth, ensuite encore de Stephen, ensuite du grand père… Bref, je trouvais que ça partait dans tous les sens. C’est dommage, car c’était très intéressant au niveau de toutes les « parties », mais j’avais l’impression que l’on sautait d’une partie à une autre sans que la première soit finie. Ou pas assez détaillé. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. En tout cas il m’a manqué quelque chose pour avoir vraiment aimé.

Enfin, un truc m’a vraiment dérangée, c’est la romance. Je ne dis pas qu’il ne faut pas qu’il y en ai, mais j’ai trouvé qu’au final, elle n’était « naturelle » ou crédible entre les deux personnages, et qu’elle passait au dessus de l’intrigue fantastique. Et que c’est pour ça que j’ai ressenti ce côté non achevé de l’intrigue.

Le style des auteurs est pourtant très fluide et se combinent vraiment bien ensemble, et la lecture se fait très facilement.

En bref : un avis mitigé, une idée qui était là pour me plaire, mais « à cause » de la romance peu crédible et de l’intrigue pas assez abouti, ça n’a pas pris plus que ça.