IMG_20150714_103727

Avant d'aller dormir, de S. J. Watson

À la suite d'un accident survenu une vingtaine d'années plus tôt, Christine est aujourd' hui affectée d'un cas très rare d'amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu'elle a en fait 47 ans et qu'elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu'elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé... et sur son présent.

 

Mon avis :

Alors cette lecture, comment dire ?! Très mitigée !

J’avais trouvé ce roman sur un vide grenier, j’avais très envie de le lire, et pour qu’il ne prenne pas la poussière trop longtemps dans ma bibliothèque j’ai participé à une LC.

Li’dée est là : une femme se réveille, elle ne sait pas où elle est, ni qui est avec elle… Elle a perdu la mémoire, et son mari doit lui apprendre tous les matins qui il est, et lui montrer sa vie. On sent bien qu’il va y avoir un truc qui cloche, la thématique de l’amnésie a déjà été vue plein de fois. J’ai espéré lire quelque chose de nouveau, quelque chose qui aurait fait que ce livre se démarquait.

Mais en fait je me suis ennuyé tout le long de la lecture. C’est dommage s’il n’y avait pas toutes ces longueurs, toutes « ces répétitions »… Je pensais au début à une mise en place de l’intrigue, sauf que finalement, l’intrigue se met en place tout le long du roman, et je n’avais pas l’impression qu’elle avançait. Christine écrit tous les jours dans un journal pour ne « pas oublier » ce qu’elle a vécu la veille, mais du coup elle se répète et n’avance que très peu par jour. Elle se repose sans cesse les mêmes questions.

Et la fin : prévisible. Enfin de compte, pas de grande fin, pas de surprise, rien de novateur pour moi.

Un brin « déçu » par ce roman, mais pas une déception à proprement parlé plutôt : je l’ai lu, il ne m’a pas marqué, je l’aurai vite oublié.  

406858ABC2015thrillerpolicier