11057908_927962990595289_1940685557907244289_n

Puzzle, de Franck Thilliez

Et si on vous demandait de mourir… dans un jeu ?

Ilan et Chloé, deux jeunes gens spécialistes des chasses au trésor ont rêvé des années durant de participer à la partie ultime, d’un jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, dont on ne connaît pas l’entrée, et dont on ne sait même pas s’il existe. Mais dont on connaît le nom : Paranoïa.
Lorsqu’un an après leur rupture Chloé réapparaît dans la vie d’Illan en lui annonçant qu’elle sait comment jouer, ce dernier a totalement rompu avec l’univers des jeux, et vit isolé dans la maison de ses parents disparus en mer. Officiellement morts, mais Ilan est persuadé qu’ils ont été enlevés à cause de leurs recherches scientifiques. Après avoir refusé l’aventure, Illan cède alors que Chloé lui fait part de la rumeur : le gagnant remporterait 300 000 euros.
Après un premier jeu de pistes dans Paris, les deux amis sont enfin sélectionnés. C’est alors qu’ils découvrent la règle numéro 1 : « Quoiqu’il arrive, rien de ce que vous allez vivre n’est la réalité. Il s’agit d’un jeu. », Rapidement suivie, à leur arrivée sur les lieux du jeu - un gigantesque bâtiment isolé en pleine montagne appelé Complexe psychiatrique de Swanessong – de la règle numéro 2 : « L’un d’entre vous va mourir. »
Quand les joueurs découvrent le premier cadavre, quand Illan retrouve dans le jeu des informations liées à la disparition de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à faire…
Et Paranoia peut alors réellement commencer…

 

Mon avis :

Je n’avais encore jamais lu de Franck Thilliez. Quoi ? Bah oui, comme Chattam l’année dernière, je découvre un auteur « incontournable » des romans thrillers. Comment j’ai pu passer à côté ? Ca c’est la grande question !

Cette chasse au trésor nous emmène au plus profond de la mémoire et des souvenirs enfouis. Comment ? En jouant tout simplement au jeu que Paranoïa à élaborer pour des férus de chasses aux trésors. Ilan et Chloé se retrouvent après un an de séparation pour essayer de gagner les 300 000 euros mis en jeu. Le principe : résoudre les énigmes et découvrir les clés. Le lieu : un hôpital psychiatrique abandonné en pleine montagne.

Déjà, le principe de la chasse au trésor amène le lecteur à vouloir découvrir la clé en même temps que les personnages, donc on se creuse les méninges dès le début. Toute sorte de questions se pose, dès les premières pages : est-on déjà dans le jeu ? Quand a-t-il réellement commencé ? A qui peut-on faire confiance ?

J’ai beaucoup apprécié le personnage d’Ilan, ils se posent de vraies questions tout au long du roman. Il veut vraiment comprendre ce qu’il lui arrive.

Les pages se tournent toute seule, le style est vraiment fluide, l’intrigue vraiment bien ficelée. Après, j’ai découvert le « truc » avant la fin, mais ça n’a en rien rendu ma lecture déplaisante. Au contraire. J’ai continué pour voir si c’était vraiment ça.

Pour un premier de l’auteur j’ai adoré, je ne regrette en rien cette lecture. Maintenant il me reste à lire d’autres romans de Thilliez.