IMG_20150614_174808

L'alignement des équinoxes, de Sébastien Raizer

Karen Tilliez, fille étrange et fascinante, se prend pour un samouraï, atteint l'équinoxe de la mystérieuse loi de l'alignement en décapitant un homme d'un coup de sabre. Diane Lempereur, jeune femme aussi séduisante que déboussolée, travaille dans un sex-shop et abandonne tous les repères de sa vie tourmentée en se laissant guider par un psychiatre aux expérimentations singulières. Silver, boxeuse zen laotienne, et Wolf, ancien commando déphasé, deux flics de la brigade criminelle, vont être entraînés dans ce lavage de cerveau existentiel en forme de grand huit, au son des Stooges, de Kraftwerk et de Coil, dans un univers mutant et mouvant, où rien ne semble impossible - ni aller de soi. Et pendant ce temps, la Vipère règle ses comptes, en attendant son propre équinoxe.

 

Mon avis :

 Je remercie Gallimard et Babelio pour cette masse critique.

J’ai reçu ce livre lors d’une masse critique babelio. C’est un livre qui me tentait par son résumé, et par le fait que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. C’est une découverte totale, de l’auteur et de sa plume. J’aime beaucoup les thrillers et souvent je vais vers les auteurs que je connais et que j’apprécie. Mais j’aime aussi découvrir de nouveaux auteurs.

Ce roman m’a plu. Il se lit très bien, les pages se tournent assez rapidement. On veut réellement connaître ce qui arrive aux personnages. Même si en fin de compte, la fin m’a laissé perplexe, car je n’ai pas tout compris. Enfin si, j’ai bien compris la folie de la loi de l’alignement, chose qui au début du roman m’a paru très flou : qu’est-ce que l’auteur entend par loi de l’alignement ? C’est quoi cette loi ? Où veut-il nous emmener ? Beaucoup de questions pour ma part.

En bref : un thriller sympa, qui m’a fait passer un bon moment, et dont l’auteur a su m’intriguer avec ses personnages (Wolf et Silver forment un duo vraiment intéressant) et son intrigue. J’ai vu que c’était un premier roman, je lirai donc la suite avec plaisir.