IMG_20150529_190217

Les sept soeurs, Tome 1, de Lucinda Riley

Maia

A la mort de leur père, Maia et ses soeurs se retrouvent dans le château de leur enfance, sur les rives du lac de Genève. Toutes ont été adoptées, et chacune a reçu en héritage un indice lui permettant de remonter le fil de ses origines. Maia est ainsi conduite jusqu'à un manoir en ruines, sur les collines de Rio de Janeiro.

 

Mon avis :

 Je remercie Livraddict et les Editions Charleston pour ce partenariat.

Je ne connais pas l’auteur, et je n’avais encore rien lu de cette maison d’édition. Ce fut une découverte pour moi et une très bonne ! Je compte bien en découvrir plus.

En ouvrant ce livre je ne savais pas à quoi m’attendre, je lis très peu de saga familiale comme celle-ci. C’est un petit coup de cœur pour cette magnifique histoire qui retrace l’histoire de Maia : une femme qui vient de perdre son père adoptif et qui lui a laissé des indices pour découvrir sa famille biologique.

Dès les premiers chapitres j’ai ressentie la détresse des sœurs face à la mort de Pa Salt, leur père adoptif. Comment est-il mort ? Comment se fait-il qu’il ne leur a rien dit pour l’enterrement ? Autant de questions qui restent sans réponses.

J’ai lu ce roman avec un telle envie de connaître la vérité sur Maia, mais aussi sur Pa Salt.

J’ai ainsi suivi Maia remonter dans son passé, et retourner sur sa terre natale au Brésil. Apprendre son histoire et découvrir l’histoire de son ancêtre m’a beaucoup plu et touché : des histoires touchantes, auxquelles on s’attache énormément. Trois générations de femmes qui se rencontrent, grâce à une domestique proche de la famille : Yara. Cette femme m’a touché, elle est proche de sa maitresse, plus comme une amie que comme une esclave. Elle l’a protège malgré sa condition.

Grâce à elle Maia va découvrir ses ancêtres, ce qui leur est arrivé, et qui elles sont réellement. Car les convenances de l’époque sont très différentes de nos jours, et même Béatriz ne sait pas vraiment qui elle est. C’est ce chassé-croisé des informations qui m’a plu à travers des lettres et des récits. Maia recoupe ce qu’elle apprend et reconstruit son histoire.

La fin de ce roman montre qu’il faut avancer, et ne pas avoir peur de faire confiance aux autres : Maia, même après ce qu’il lui est arrivé plus jeune, a le droit d’aimer à nouveau.

J’ai hâte d’en apprendre plus sur les autres sœurs de Maia, et sur sa famille adoptive.