couv26980733

Métamorphose en bord de ciel, de Mathias Malzieu

Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques lui valent des jours heureux. Jusqu’à ce qu’un médecin le soignant pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable.Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu’il appelle « la Betterave ». Lors d’une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l’hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de dévorer les nuages rencontre une étrange créature, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : « Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, mais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l’amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter. » Dans la tradition de ces contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l’histoire merveilleuse d’un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l’amour.

 

Mon avis :

C’est un tout petit livre qui se lit très rapidement, on ne lâche pas le livre, et les pages défilent toute seule, j’ai été complètement sous le charme de cette histoire triste et très belle. Malzieu parle de la maladie et des rêves. Mais quels rêves ! Devenir oiseau, vivre dans le ciel, et survivre à La betterave qui ronge son corps.

De cet auteur j’ai déjà lu La mécanique du cœur, que j’avais adoré ! C’est un auteur qui arrive grâce à sa plume à me faire entrer dans un univers poétique avec une de ces facilités ! Ce conte est touchant, et le thème de la maladie si bien écrit.

Une très bonne lecture. 

ii9t