IMG_20150330_223930

Lui, Dexter, issu d'un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant.
Elle, Emma, d'origine modeste, charmante qui s'ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions.

Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre.

D'année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s'aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu'ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu'ils sont ensemble.

Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises...

 

Mon avis :

J’ai lu ce livre dans le cadre du LDPA : livre choisi dans une sélection de 3 livres de ma PAL.

Je suis assez mitigée sur cette lecture, même si dans l’ensemble j’ai bien aimé. Je sais c’est contradictoire. Je m’explique.

Je lis peu de romance pure, pas parce que je n’aime pas ça, mais je préfère un roman avec un nouvel univers, riche en rebondissement, ou une enquête. Et ensuite mélée une romance dans tous ça. Mais une romance pure, j’ai un peu de mal. Il ne se passe « pas grand-chose ».

/!\ Attention, Spoiler !!! 

On suit deux personnages : Emma et Dexter. Chaque chapitre se passe sur la journée du 15 juillet de chaque année suivant leur remise de diplôme à l’université.

Au début, ça m’a bien plus, ils se cherchent, ils se fuient, vont-ils se mettre ensemble oui ou non ? Comment ?  Bref, j’étais intriguée, je voulais savoir. De la pure curiosité.

Puis vers la moitié, ça a commencé à m’ennuyer. Les caractères des deux personnages m’énervaient, ils n’arrêtaient pas de se plaindre…

Ensuite c’est reparti bien, ils recommençaient à m’intéresser. J’ai repris plaisir à suivre leur avancé dans le monde adulte.

 Puis là on apprend qu’ils ont eu une relation ensemble : mais What ? Quand ? Comment ? Bref, un peu déçue de ne pas avoir été mis dans la confidence. Et puis, du coup leur « mise en couple » ne m’a pas convaincu.

 Enfin la fin, non mais là je n’ai carrément pas aimé. Vraiment pas à ça que je m’attendais, et trop rapide ce qu’ils leur arrivent.

 En résumé : une lecture sympathique, malgré des longueurs. Je pense que les 600 pages c’était beaucoup. 

challenge3