IMG_20150213_163935

La conjuration primitive, de Maxime Chattam

Une véritable épidémie de meurtres ravage la France. Plus que des rituels, les scènes de crimes sont un langage. Et les morts semblent se répondre d’un endroit à l’autre. Plusieurs tueurs sont-ils à l’œuvre ? Se connaissent-ils ? Et si c’était un jeu ? 
Mais très vite, l’Hexagone ne leur suffit plus : l’Europe entière devient l’enjeu de leur monstrueuse compétition. Pour essayer de mettre fin à cette escalade dans l’horreur, une brigade de gendarmerie pas tout à fait comme les autres et un célèbre profiler, appelé en renfort pour tenter de comprendre. De Paris à Québec en passant par la Pologne et l’Écosse, Maxime Chattam nous plonge dans cette terrifiante Conjuration primitive, qui explore les pires déviances de la nature humaine.

 

Mon avis :

Je suis amoureuse de la plume de l’auteur. Il me met les nerfs en pelote mais j’en redemande. Ce roman est juste grandiose, on descend dans les profondeurs du mal, on se retrouve à réfléchir à ce que l’auteur nous écrit : est-ce seulement de la fiction ?

Il me fait tourner en bourrique, il joue avec nous, avec ses personnages, il n’a peur de rien, et tant pis si ils souffrent, si on souffre, en l’occurrence si JE souffre. Au début j’ai tout de suite adoré les personnages, tous, Alexis, Ludivine, Segnon. Un trio vraiment intéressant. Et puis, d’un coup, bim, il nous sort un truc qui m’a « dégouté » : Mais pourquoi l’auteur a-t-il fait ça ? Pourquoi ? Non, je ne voulais pas ? Et puis, hop, il continue son récit et les déductions arrivent et l’action reprend le dessus, jusqu’à la fin : un final vraiment à faire froid dans le dos. Mais un clin d’œil à La Trilogie du mal qui m’a beaucoup plu.

J’ai beaucoup de mal à faire cette chronique, j’ai d’ailleurs eu beaucoup de mal à trouver une autre lecture après, j’avais encore la tête dans son roman. Je ne sais pas si c’est un coup de cœur, (c’est difficile pour moi de définir des romans policier/thriller/romans noirs comme coup de cœur) mais tout ça pour dire, que j’ai adoré !

Maintenant j’ai vu qu’il y avait « une suite », et bien j’ai trop envie de la lire !