IMG_20150211_105502

Ne les crois pas, de Sébastien Fitzek 

Ils te diront que le suis morte ! Yann May, célèbre psychologue berlinois, est au téléphone avec Leoni, sa fiancée. La liaison est mauvaise, hachée. Toutefois, il l'entend dire: "Ne les crois pas. Quoi qu'ils te disent, ne les crois pas... " Alors qu'il est encore en ligne, un policier sonne et lui annonce la mort accidentelle de Leoni, une heure plus tôt... Quoi qu'ils te disent... Huit mois ont passé. Ira Samin, une psychologue de la police, a décidé d'en finir. Mais, alors qu'elle s'apprête à passer à l'acte, un de ses collègues vient la chercher pour l'emmener dans une station de radio. Un forcené s'est retranché dans un studio et menace d'abattre un à un ses otages. ... ne les crois uni ! Ira est chargée de mener les négociations. Bien vite, elle comprend que Yann a tenté ce coup de poker pour retrouver Leoni, qu'il refuse de croire morte. Et il est vrai que certains de ses arguments sont troublants...

 

Mon avis :

Découverte auteur, Sébastien Fitzek est un auteur allemand que je ne connaissais pas. Grâce à une lecture commune sur Livraddict, j’ai lu ce premier roman, et ce ne sera pas le dernier. L’auteur a une plume addictive, ça « glisse tout seul ». J’aime lire des romans comme ça, qui font qu’on ne peut pas lâcher le livre avant la fin. J’ai vraiment bien aimé.

 On retrouve un thème assez classique : une prise d’otage, une négociatrice, des personnages aux vécus sombres, des taupes, des alcooliques, des mensonges, des meurtres… ^^ Et une fin prévisible. J’avais deviné certains points important (notamment la taupe), mais rien qui n’empêche la lecture, c’est rapide, tout se passe très vite : l’intrigue est se passe sur une journée seulement, mais il se passe plein de choses avec pleins de rebondissements dans l’enquête.

 Les personnages m’ont beaucoup plu, notamment le personnage principal, Ira. Très forte malgré son passé : elle se réveille avec l’idée de se suicider, mais elle est embarquée dans une négociation de prise d’otage. Les questionnements et réflexions tout le long de la journée avec le preneur d’otage vont la faire réfléchir à ses actes.

Et malgré une fin très prévisible, j’ai vraiment apprécié cette lecture.