couv61669242

Les Chroniques des Dieux, Tome 1, de James Clemens 

L'ombre de l'assassin 

Les dieux de Myrillia ont créé les Neuf Contrées qui ont vécu en paix depuis quatre mille ans. Jusqu'à maintenant, car Meeryn, déesse des Îles d'Estivage, a été assassinée. Le seul témoin, un infirme nommé Tylar de Noche, est un Chevalier d'ombre tombé en disgrâce. La déesse mourante lui a accordé dans un dernier souffle une puissante bénédiction qui a guéri son corps brisé, une marque que beaucoup voient comme la preuve qu'il est l'assassin. Pourchassé, aidé par d'autres parias, Tylar doit débusquer et vaincre un être assez puissant pour tuer un immortel...

 

Mon avis :

J’ai découvert James Clemens avec la série Les bannis et les proscrits. Lisant très peu de Fantasy, j’ai adoré cette série. Et l’offre Bragelonne m’a permis de me jeter sur l’autre série de cet auteur.

J’ai retrouvé le même style de Clemens. Un style que j’aime beaucoup. L’auteur nous propose un monde totalement différent des Bannis et des proscrits. Comme je le disais, c’est le même style, le même schéma : dans chaque chapitre on rencontre  des personnages différents, de différentes espèces, à qui il arrive des événements qui ne semblent pas lié. Mais qui au final se rencontrent. Les personnages : Tylar, un héros, un vrai. Kathryn, une femme blessée mais forte, Fléchette, une jeune fille fragile, qui va devoir s’adapter à ce qu’il lui arrive. Je me suis beaucoup attaché à elle.

Le monde dans lequel l’auteur nous embarque parle de Dieux, de chevalier d’ombre, de Mains, de ténèbres, de Grâces… pleins d’éléments à assimiler dans chaque partie. Mais ce monde est très bien construit, et on est vite pris au jeu des secrets, des suspicions, et démêler le vrai du faux, les gentils des méchants. Et quand enfin les liens entre personnages se font, on s’attend à ce que ça bouge. La dernière partie m’a beaucoup plu, les combats entre chevalier d’ombre, mal-bêtes, dieux…

Et la fin présage un deuxième tome aussi haut en « couleur » !