couv49696895

L'assassin royal, Tome 2, de Robin Hobb

L'assassin du roi

Au château de Castelcerf le roi Subtil Loinvoyant règne sur les Six Duchés ; il est aidé dans sa lourde tâche par son fils Chevalerie qui comme son père et tous les nobles du royaume porte le nom de la qualité que ses parents espéraient le voir développer. Ainsi le frère du Roi-servant s'appelle t'il Vérité et leur demi-frère, né d'un second lit, Royal.
Suite à une aventure restée inconnue de tous, Chevalerie donne à la lignée un nouveau descendant : un bâtard, dont la simple existence va bouleverser le fragile équilibre qu'avait établi le roi pour contrôler ses turbulents fils. Ce héros malgré lui, nommé Fitz, voit son avenir s'assombrir au fil du temps. Alors que les autres enfants ont déjà leur place à la cour et dans ses intrigues, lui devra la mériter et servir la couronne en devenant ce que personne ne voulait être : l'Assassin royal. Au service de son roi il apprendra les poisons, le meurtre et la trahison…

 

Mon avis : 

Pour ce tome 2 nous retrouvons Fitz au royaume des Montagnards, là où on l’avait laissé à la fin du tome 1. Il se remet difficilement du dernier combat qui a failli lui couté la vie. Je me suis replongé avec joie dans cet univers qu’est le Royaume des Six-Duchés. La différence de ce tome, et qui m’a paru importante, c’est qu’il se passe moins de temps. C’est là que l’on voit que le tome 1 pose les bases, et que l’on doit assimiler énormément de choses d’un coup : personnages, histoire, politique, vie au château… Il s’étend sur une dizaine d’année. Là, on a seulement quelques mois de raconté. Qui ne sont pas de tout repos non plus. Mais comme on connait l’univers, c’est plus facile de s’y plonger.

Et j’en redemande. Mais quel monde ! Fitz est un personnage très intéressant, très attachant. Son caractère me plait beaucoup. Et il est très courageux. Ce ne doit pas être facile tout les jours de vivre au château sous le statut de « bâtard ». Il doit défendre sa place, tout en restant en retrait.

Et sa faculté à utiliser son Vif est extraordinaire,  se lier avec les animaux aussi facilement est incroyable. Œil-de-Nuit est un vrai compagnon pour lui.

Et les quelques scène gênante face à Vérité quand ce dernier lui confie qu’il voit ce que Fitz rêve, j’ai adoré, plein d’humour, laissé ici et là qui rends les événements graves plus léger à lire.

On retrouve aussi d’autres personnages, comme le fou, toujours mystérieux, ou Patience, que j’ai plus appréciée que dans le tome 1. Ou encore Burrich, que j’adore, il est très protecteur de Fitz. Et Molly, le premier amour de Fitz. Qu’elle belle histoire. On apprend aussi à connaitre Kettricken, la nouvelle reine-servante, qui se sent seule au Royaume. Fitz est là pour la familiariser avec ses nouvelles fonctions, qu’elle a du mal à intégrer.

Je n’ai pas parlé de la guerre qui se prépare, contre les Pirates Rouges. Elle me fait trembler d’avance. L’auteur parsème l’horreur de la guerre à petite dose, lors des visions de l’Art, où des combats contre les forgisés. Hâte de lire le prochain tome pour savoir comment ils vont s’en sortir.

Ce qui ne sera pas de tout repos, car avec la guerre, le Royaume ne va pas bien, et perd confiance en son roi et roi-servant. Malgré son mariage avec la reine Kettricken, Vérité a du mal à se faire bien voir de son peuple. Le roi Subtil est gravement malade et garde le lit. Seul Royal y voit son intérêt et je pense que le tome 3 risque d’être bouleversant de ce côté-ci aussi.

Vous l’aurez compris, j’ai aimé ! Adoré ! C’est un monde tellement bien écrit, tellement bien « utilisé », pas seulement par ses personnages, mais par les descriptions qui donne envie d’aller se promener au Royaume. Bref, une très bonne suite, qui suit les bases de ce qui a été placé dans le tome 1. 

 

Ce livre entre dans le challenge Robin Hobb, ainsi que dans la LC organisé par Naramaya

3189274825_1_16_fPsTEQgH