couv66891699

La trilogie du mal, tome 2, de Maxime Chattam

In Tenebris 

 

Chaque année, des dizaines de personnes disparaissent à New York dans des circonstances étranges. La plupart d'entre elles ne sont jamais retrouvées. Julia, elle, est découverte vivante, scalpée, et prétend s'être enfuie de l'Enfer. On pourrait croire à un acte isolé s'il n'y avait ces photos, toutes ces photos...
Annabel O'Donnel, jeune détective à Brooklyn, prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin, jeune spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de la ville? Et si Julia avait raison, si c'était le diable lui-même? Ce mystère, ce rituel... Dans une atmosphère apocalyptique, Joshua et Annabel vont bientôt découvrir une porte, un passage... dans les ténèbres.

 

Mon avis :

Comme le premier j’ai adoré. L’auteur est fou, il nous emmène dans des intrigues qui font froid dans le dos. Pourtant j’en lis des thrillers. J’ai été tenu en haleine tout le long du roman. J’ai ressenti l’angoisse pour les personnages, dommage qu’on n’en « voit » pas plus sur les victimes. C’est ce côté angoissant qui m’a manqué, je n’ai pas vraiment été stressé pour les victimes.

On voit beaucoup moins Joshua Brolin que dans le premier, mais c’est pour faire plus connaissance avec un nouveau personnage : Annabel O’Donnell. Je l’ai beaucoup apprécié. Elle a vécu une disparation, elle se refugie dans la solitude. Elle a très peu d’amis, mais elle a entièrement confiance en Jack son coéquipier. Mais la rencontre avec Joshua va la transformer un peu : elle rencontre quelqu’un comme elle, seul, vivant avec une disparation, qui a la même vision de la vie… Je trouve leur duo très intéressant. Maintenant j’ai hâte de lire le 3ème tome pour voir comment leur relation va évoluer.

Petit plus : j’ai ressenti beaucoup moins de longueur que le premier tome au niveau des explications scientifiques ou méthodes. Ca été une lecture plus fluide. Qui m’a permis de rester tout le temps dans l’histoire et de tourner les pages sans m’en rendre compte.

Le tome 3 me fait peur : ça parle d’araignée. Et j’en ai peur. Alors, en sachant comment l’auteur arrive à me faire plonger dans ses univers glauques et angoissants, j’ai la frousse avant de le lire ;) Mais en même temps, je suis impatience de découvrir le dernier tome.