couv2202917

Les Misérables, tome 1, de Victor Hugo 

Fantine

Loin de n'être que le récit de la réhabilitation d'un forçat évadé victime de la société, Les Misérables sont avant tout l'histoire du peuple de Paris. Jean Valjean, et le lien qui l'unit à Cosette, en est le fil conducteur et le symbole. A travers sa vie et ses rencontres apparaît l'image d'une humanité misérable mais pleine de grandeur, dont il semble être l'archétype. Homme du peuple par excellence, damné et accablé par les humiliations successives, Jean Valjean prend sur lui le péché du monde et l'expie. Dans son effort incessant pour se racheter, il assume un destin tragique qui nous renvoie le reflet de l'humanité en marche.

 

Mon avis : 

Un véritable coup de cœur pour ce monument de la littérature française .On apprend énormément sur les personnages, ce sont eux l’Histoire du roman. J’adore l’écriture d’Hugo. Mais pour m’attaquer à ce livre, j’ai eu peur. Peur du pavé déjà, 1600 pages ce n’est pas rien. Et en fait, pour ne pas trop m’effrayer de ne pas en voir le bout, j’ai mis un marque page à la fin du premier tome (5 tomes en tout dans cette intégrale), et je me suis lancée dans cette lecture avec moins d’appréhension. Mais aussi une peur de ne pas aimer cette lecture. J’ai tellement aimé Notre dame de Paris et Le dernier jour d’un condamnée, que j’avais peur de ne pas retrouver la plume d’Hugo. Et en fait, non, j’ai eu peur pour rien ! Ce roman m’a emmené avec ces personnages, je les ai suivi et appris à les connaître.

Commençons par le début : je sortais de lecture rapide, légère ou pleine d’action. Alors dès le premier chapitre, j’ai changé de vitesse : un rythme plus lent, et surtout « pas d’action ». Beaucoup de description du monde dans lequel évolue les personnages, des chapitres entiers consacrés à leur découverte, leur vie. Mais une fois prise dans ce nouveau rythme, je me suis laissée glisser sur les mots, et la vie des personnages. J’ai eu l’impression d’être à côté d’eux, de souffrir avec eux.

D’ailleurs, qui sont ces personnages ? Avant, j’aurai pu vous dire les noms, et que, oui, ce sont des personnages des Misérables. Que oui, Jean Valjean, je le connais. Et bien non, je ne le connaissais pas. Tout comme Fantine, Cosette ou encore Javert. Tous ces gens sont pauvres, ont leur passé, leurs souffrances, et pour certains à la fin du tome un, un futur dont je suis curieuse de connaître.

Je ne peux que vous dire : Lisez-le ! 

 

Ce livre entre dans le challenge D'un pays à l'autre et le RDV C'est vendredi ! 

D'un pays à l'autre   c-est-vendredi-donnez-votre-avis