couv42540213

L'assassin royal, Tome 1, de Robin Hobb

L'apprenti assassin

 

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L'enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...

 

Mon avis :

Je débute une nouvelle saga à peine une terminée. Et je ne regrette pas.  J’ai découvert un univers complet, bien décrit, dans lequel on est plongé et happé. Une politique très présente, avec des complots, autant à l’extérieur du château, qu’à l’intérieur même.

Fitz, bâtard du prince Chevalerie,  est le personnage principal de ce roman fantasy. C’est aussi le narrateur : il raconte son enfance et son adolescence au château. Il y fera son apprentissage autant de garçon d’écurie, que d’assassin. Son rôle auprès du roi. C’est un personnage auquel je me suis beaucoup attachée. Il fait confiance aux bonnes personnes, et malgré des différents d’opinion avec d’autres, ils les respectent. Il n’est pas le super-héros qui arrive à tout, tout de suite. Il doit apprendre et s’entrainer. Comme un enfant de son âge. Il se découvre des dons pour le Vif, et l’Art plus difficile à apprendre. Je n’en dirai pas plus pour ne pas dévoiler l’histoire mais ce sont des aspects de sa vie qui m’ont beaucoup plu.

On découvre d’autres personnages qui tournent autour de lui. La famille royale, les hommes d’armes, le maitre des écuries Burrich, un certain Umbre (mais chut, ce personnage doit rester secret), le maitre d’Art Galen, et des femmes : celle qui aurait dû être sa mère, Dame Thym, Molly, la future femme de Vérité, fils du roi. Tous des personnages pour lesquels j’aimerai en apprendre plus.

J’ai été totalement happé dans l’histoire de Fitz : son enfance, ses apprentissages autant auprès des animaux que celui d’assassin, les complots, la politique du royaume… C’est une histoire riche, un univers qui me plait beaucoup et des personnages attachants. 

 

Ce livre entre dans le challenge Robin Hobb

3189274825_1_16_fPsTEQgH