1174239-gf

Quand souffle le vent du Nord, de Daniel Glattauer

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

 

Mon avis :

Lecture rafraichissante. Emmi et Léo sont attachants et on tombe vite accro à leur échange. Suivre leurs mails m’a complètement captivé. Ce roman épistolaire m’a touché. C’est tellement ça, l’échange avec un inconnu, on parle pour ne rien dire, mais ces mots veulent tout dire. On est plongé dedans. Le manque que les personnages ressentent quand ils ne reçoivent pas de mails de l’autre, nous procure le même manque : mais répond lui ! Pourquoi tu ne dis rien ? Et la fin ? Frustrée de cette rupture, mais en même temps, je pense que c’est une très bonne fin pour ce premier tome. Bref, lu très rapidement et très apprécié. 

 

Ce livre rentre dans le challenge D'un pays à l'autre.

D'un pays à l'autre