1166

Le prix à payer de Lotte et Soren Hammer

Sur l'indlandsis groenlandais, une délégation emmenée par la ministre danoise de l'Environnement et la chancelière allemande, venue constater les conséquences du réchauffement climatique, découvre le cadavre d'une jeune femme libéré par la fonte des glaces. La victime est agenouillée, les chevilles et les poignets attachés. Comment est-elle arrivée jusqu'ici ? Pourquoi l'assassin l'a-t-il forcée à prendre cette position avant de l'étouffer en lui mettant la tête dans un sac plastique ? Le chef de la brigade criminelle de Copenhague, Konrad Simonsen, est dépêché sur les lieux. Les circonstances du crime, qui remonte à plus de vingt-cinq ans, lui rappellent une affaire survenue quelques années plus tôt. Un homme avait été rapidement appréhendé. Il s'était donné la mort peu après son arrestation et l'affaire avait été classée. Or cet homme ne peut avoir commis les deux crimes. Simonsen a donc poussé un innocent au suicide, tandis que le véritable meurtrier court toujours. Qui sait combien de victimes il a pu faire tout au long de ces années ? 

 

Mon avis : 

Première lecture de juin décevante. Je n’ai pas du tout aimé le style, avec beaucoup de phrases dont je n’ai pas compris ce qu’elles faisaient là, qui ne servaient en rien l’intrigue (je pense aux dialogues souvent, où je trouve que les personnages ont des réactions bizarres) ; avec des phrases de descriptions qui se perdent en longueurs et enfin des répétitions. Je n'ai pas du tout accroché aux personnages. Et au niveau de l'intrigue, c'est du déjà vu. Mais souvent ça passe, là j’ai trouvé ça trop bizarre. On sait dès le départ qui est le coupable, et on se concentre plus sur comment le coincé malgré toutes les preuves. J’ai trouvé ça mal tourné. Et beaucoup de longueurs (j’en reviens aux répétitions). A la fin, même si on s’y attend, la tension qui aurai du être là (Vont-ils arrivé à temps ? Ou sera-t-il trop tard ?...) s’est plutôt transformé en « Quand est-ce que ça se termine » ! 

 

Ce livre rentre dans le challenge Virée Littéraire Européenne 

62545_banni_re_vle